Conflit en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

Les hostilités lancées le 7 octobre ont causé d'importants dégâts, fait des milliers de victimes et déclenché une crise humanitaire sans précédent qui ne cesse de s'aggraver.


Le partenaire de Rode Kruis-Vlaanderen sur le terrain, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), joue un rôle essentiel en tant que médiateur neutre et gardien du droit humanitaire international dans la zone de conflit vis-à-vis de toutes les parties. Il fournit une aide aux deux parties au conflit, soutient les hôpitaux de Gaza en leur apportant des fournitures médicales indispensables et a déployé une équipe chirurgicale 24 heures sur 24 pour sauver la vie de patients gravement blessés. En outre, elle a mobilisé plusieurs tonnes d'aide humanitaire pour soulager les immenses souffrances humaines.

Alors que le nombre de victimes civiles augmente, Rode Kruis-Vlaanderen demande instamment à toutes les parties concernées de respecter le droit humanitaire international : les civils doivent être protégés et les travailleurs humanitaires doivent être en mesure d'aider les personnes touchées en toute sécurité.

Soutenir nos efforts de secours

Mouvement de la Croix-Rouge en Israël et dans les territoires palestiniens occupés

En Israël: Magen David Adom, également connu sous le nom de Croix-Rouge israélienne, joue un rôle essentiel dans le système de santé israélien. Elle prend en charge les transferts entre hôpitaux, déployant 1 500 ambulances dans le processus. MDA a mobilisé un vaste réseau de volontaires qui travaillent en étroite collaboration avec le personnel médical pour fournir aide d'urgence . Il est également le principal fournisseur de produits sanguins du pays.

Dans les territoires palestiniens occupésLe Croissant-Rouge palestinien: Le Croissant-Rouge palestinien (CRP) reste le principal fournisseur de soins médicaux sur le site aide d'urgence dans les territoires palestiniens occupés, avec une flotte d'ambulances et d'agents de santé qui travaillent 24 heures sur 24 dans des conditions difficiles. Le Croissant-Rouge palestinien gère deux hôpitaux, Al-Quds dans la ville de Gaza et Al Amal à Khan Younis, qui dispensent des soins intensifs et disposent de trois salles d'opération.

Les personnes touchées par le conflit en Israël et dans les territoires palestiniens occupés auront besoin de toute l'aide possible, non seulement dans les semaines à venir, mais aussi dans les mois à venir. Les Flamands qui souhaitent soutenir les personnes touchées peuvent apporter leur contribution via ce site ou via le numéro de compte Rode Kruis-Vlaanderen BE53 0000 0000 5353 avec la mention"Conflit au Moyen-Orient".

Mises à jour

Mercredi 15 mai - La Croix-Rouge ouvre un hôpital de campagne de 60 lits à Rafah

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et onze Sociétés nationales de la Croix-Rouge ont uni leurs forces pour ouvrir un hôpital de campagne à Rafah, dans la bande de Gaza. Cette initiative a pour but d'aider le Croissant-Rouge palestinien (CRP) à répondre aux énormes besoins médicaux découlant du conflit en cours. À pleine capacité, l'hôpital de campagne pourra soigner 200 personnes par jour.

Cette initiative vise à aider le Croissant-Rouge palestinien à fournir des soins médicaux. Depuis le début des hostilités, le personnel et les volontaires du Croissant-Rouge palestinien continuent de fournir aide d'urgence à la population de Gaza, malgré un nombre inacceptable de victimes. Dix-sept membres du personnel du Croissant-Rouge palestinien sont déjà morts dans l'exercice de leurs fonctions et des infrastructures essentielles ont été endommagées, notamment deux hôpitaux, plusieurs postes d'aide médicale et 25 ambulances. Malgré ces circonstances extrêmement difficiles, le Croissant-Rouge palestinien continue d'accomplir un travail exceptionnel pour répondre aux besoins médicaux de la population de Gaza.

L'hôpital de campagne, d'une capacité de 60 lits, offrira des services de chirurgie d'urgence, des soins aux femmes enceintes, aux mères et aux nouveau-nés, des soins pédiatriques et des soins ambulatoires. L'hôpital permettra également de fournir des soins d'urgence à un grand nombre de blessés.

Bienvenue Sanad

Ce petit garçon est le premier bébé à venir au monde à l'hôpital. Sa mère n'a trouvé de soins nulle part pendant sa grossesse et était heureuse qu'on puisse l'aider à accoucher.

Sanad signifie "soutien". Nous espérons qu'il sera notre soutien". a déclaré sa mère, Reem Abo Mousa.

Malheureusement, les problèmes de ces familles, et de milliers d'autres, ne sont pas encore réglés. Les besoins en matière de santé à Gaza continuent d'augmenter de jour en jour. C'est pourquoi le Mouvement de la Croix-Rouge réitère son appel à protéger les installations médicales, comme le prévoit le droit international humanitaire. Aucun patient ne devrait être tué alors qu'il est allongé dans un lit d'hôpital. Aucun médecin, infirmière ou autre professionnel de la santé ne devrait mourir en essayant de sauver des vies. 

Rode Kruis-Vlaanderen appelle toutes les parties au conflit à respecter le droit humanitaire international. Les civils, les travailleurs humanitaires et les infrastructures civiles ne devraient jamais faire l'objet d'attaques.

Lire l'intégralité du communiqué de presse ici

Mercredi 8 avril 2024 - Rafah

Rode Kruis-Vlaanderen est profondément préoccupée par la situation humanitaire précaire dans la bande de Gaza. La nouvelle opération militaire à Rafah accroît les souffrances humaines et bloque l'accès à l'aide humanitaire vitale.

Ce blocus compromet les efforts humanitaires qui sont largement coordonnés à partir de Rafah et qui sont vitaux. Nous regardons avec inquiétude les plus d'un million de personnes qui résident actuellement à Rafah et qui espéraient y trouver un refuge sûr. L'appel à l'évacuation des civils, déjà épuisés par sept mois de violence et de manque de nourriture et d'eau, est inhumain, en particulier pour les personnes âgées, les malades, les blessés, les handicapés et les femmes enceintes. De plus, des personnes ont déjà été forcées de se déplacer à plusieurs reprises et on leur a dit que Rafah était un endroit sûr.

Il incombe à toutes les parties au conflit de veiller à ce que les civils aient accès à une nourriture suffisante, à de l'eau potable et à un abri, où qu'ils se trouvent. De plus, les contacts entre les membres de la famille doivent être garantis.

Pour sauver des vies et alléger les souffrances, nous réitérons notre appel :

  1. Protection des civils, des travailleurs humanitaires et des infrastructures civiles, en particulier des installations médicales.
  2. Accès humanitaire sûr et sans entrave à l'ensemble de la bande de Gaza, y compris au nord.
  3. Libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages.

L'humanité doit primer à tout moment et toutes les mesures possibles doivent être prises pour protéger les citoyens.

#NotATarget

Dimanche 7 avril 2024 - 6 mois de conflit

Six mois après le début du conflit au Moyen-Orient, Rode Kruis-Vlaanderen continue d'appeler au respect du droit humanitaire international afin de protéger la vie des civils et du personnel humanitaire, de faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire vers les régions touchées et de libérer tous les otages sans condition. 

Cela aide Rode Kruis-Vlaanderen

La Croix-Rouge de Flandre a récolté à ce jour plus de 240 000 euros pour soutenir les efforts de secours sur le terrain. Ce soutien financier va à Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui est actif des deux côtés du conflit et apporte son soutien à toutes les parties depuis le premier jour.

Plus précisément, le CICR a servi d'intermédiaire neutre dans le transfert des 109 otages israéliens et de plus de 150 prisonniers palestiniens. En outre, il emploie deux équipes chirurgicales à l'hôpital européen de Gaza, à Khan Younis, qui ont déjà pratiqué 1 625 interventions chirurgicales depuis novembre de l'année dernière. Ils fournissent également des fournitures médicales d'urgence, hébergent les personnes déplacées, répondent aux besoins essentiels de la population touchée et réparent les systèmes d'approvisionnement en eau et le réseau électrique. Grâce au CICR, 1 392 contacts familiaux ont également été rétablis.

Parallèlement, d'autres sociétés nationales de la Croix-Rouge et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) apportent leur aide dans la mesure du possible. Dans ce domaine, le Croissant-Rouge palestinien est sans aucun doute l'acteur le plus important. Depuis le début du conflit, il fournit premiers secours et des soins médicaux aide d'urgence, aide les personnes déplacées à l'intérieur du pays, distribue des secours d'urgence et fournit une assistance psychosociale à Gaza et en Cisjordanie. En outre, ils ont mis en place 14 camps de tentes offrant un abri à 5 100 familles à Gaza. Au total, elles ont déjà touché plus de 274 000 personnes.

Dimanche 7 janvier 2024 - 3 mois de conflit

Il y a trois mois, le 7 octobre 2023, le conflit entre Israël et les territoires palestiniens occupés s'est intensifié. Actuellement, les besoins humanitaires restent énormes, en particulier à Gaza, où l'accès à l'aide est encore très limité. Les souffrances humaines sont importantes, avec la perte de civils, la destruction de maisons et d'infrastructures, la détention d'otages et la peur de leurs familles. La situation est alarmante et c'est la population civile qui paie le plus lourd tribut.


L'attaque initiale du Hamas contre Israël a tué plus de 1 250 Israéliens et étrangers, et 240 personnes ont été enlevées. Des roquettes continuent d'être tirées quotidiennement sur les villes israéliennes et les territoires palestiniens occupés. Selon l'ONU, plus de 23 000 personnes ont été tuées depuis le 7 octobre, dont 70 % de femmes et d'enfants. Plus de 62 000 personnes ont été blessées, 7 000 sont portées disparues ou considérées comme ensevelies sous les décombres. À Gaza, près de 2 millions de personnes ont dû quitter leur domicile et n'ont qu'un accès limité aux services de base.

Nous appelons au respect du droit international humanitaire (DIH), en mettant l'accent sur la protection des civils et des travailleurs humanitaires, l'accès humanitaire et la libération des otages.

Le mouvement de la Croix-Rouge fait tout ce qu'il peut pour aider la population touchée, notamment en fournissant des soins médicaux ( aide d'urgence), en transportant les victimes et en établissant des camps de tentes, malgré les difficultés d'accès et le danger pour leur vie. Cependant, les défis restent importants :

  • Attaques contre des bâtiments, notamment le siège et l'hôpital de la Société palestinienne du Croissant-Rouge, qui sont également des abris pour les civils.
  • Accès humanitaire très limité par la frontière de Rafah.

Malgré les efforts de collecte de fonds, nous ne disposons pas encore de suffisamment de fonds pour fournir toute l'aide nécessaire. Continuez à nous soutenir ! Chaque contribution compte et fait la différence pour les victimes.

Mardi 12 décembre 2023 - Rapatriement de 140 Belges et bénéficiaires de Gaza

Quelque 140 Belges et bénéficiaires de Gaza ont atterri sans encombre à l'aéroport de Melsbroek hier soir. Ils ont été transportés en bus à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek pour un contrôle médical.

Quelque 325 Belges et bénéficiaires ont pu quitter Gaza depuis novembre.

Un grand merci à nos bénévoles et à nos collègues de Rode Kruis-Vlaanderen qui ont participé à cet effort ! Ils ont notamment participé aux soins psychosociaux, à l'enregistrement et au transport. Une belle collaboration entre service de secours et le service d'intervention sociale !

Jeudi 7 décembre 2023 - La FICR appelle à l'action dans une déclaration

Lors du suivi de la Conférence humanitaire internationale pour la population civile de Gaza, qui s'est tenue le 6 décembre, la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a lancé un appel à l'action dans sa déclaration :

"Un mois après la dernière réunion de Paris, nous sommes confrontés à un échec moral collectif, celui de trouver des solutions politiques et pacifiques pour mettre fin à ce conflit, libérer tous les otages et protéger les civils et les infrastructures civiles.

La souffrance humaine à Gaza est une page noire de l'histoire de l'humanité.

Aucune aide humanitaire ni aucun financement ne pourront à eux seuls mettre un terme à la destruction de Gaza et de sa population en l'absence de protection et de solution politique".

La FICR demande que ces demandes urgentes soient transformées en actions fortes :

  • Désescalade - Donner la priorité à des solutions concrètes pour arrêter l'effusion de sang et parvenir à une paix durable. Cela permettra d'intensifier les efforts d'aide afin que les hôpitaux, les ambulances, l'approvisionnement en eau et l'élimination des déchets puissent fonctionner.
  • Protection - Garantir une action humanitaire neutre et indépendante, dans le plein respect du droit humanitaire international. Protéger les civils et le personnel de santé.
  • Accès - Accorder un accès libre et sécurisé à toutes les parties de Gaza.

Lire la déclaration complète ici

Vendredi 24 novembre 2023 - Le CICR commence à faciliter les libérations

Le site Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a commencé à faciliter la libération et le transfert d'otages à Gaza et de détenus palestiniens en Cisjordanie. Cette opération durera plusieurs jours. Une aide vitale est également acheminée à Gaza.

Mardi 21 novembre 2023 - Le CICR, en tant qu'organisation neutre, recherche activement des otages à Gaza

En tant qu'organisation neutre, Comité international de la Croix-Rouge défend activement les intérêts de tous les otages de Gaza. Elle demande la libération immédiate des otages, un accès sécurisé pour leur fournir l'assistance nécessaire et leur permettre d'entrer en contact avec leurs familles, et se tient prête à faciliter les actions de libération.


Lire le communiqué de presse du CICR ici.

Mardi 14 novembre 2023 - La collègue Marijke Peys dans l'émission "The Morning".

La collègue Marijke Peys s'exprime dans l'émission "De Ochtend" sur Radio 1.

"Tous les produits de secours sont actuellement à un niveau critique et bas en termes de stocks. Le carburant, l'eau potable et les fournitures médicales. Par conséquent, l'hôpital où travaillent nos collègues, l'Al-Quds, ne peut plus être opérationnel. En effet, le carburant est nécessaire pour les ambulances, mais aussi pour le matériel de survie : les couveuses et les ventilateurs ne fonctionnent plus s'il n'y a pas de carburant pour produire de l'électricité.

Écouter le clip ici

Dimanche 12 novembre 2023 - L'hôpital Al-Quds n'est plus opérationnel

L'hôpital Al Quds, géré par le Croix-Rouge palestinien, n'est plus opérationnel. Le manque d'électricité signifie que les soins vitaux ne peuvent plus être prodigués. Cette situation a des conséquences catastrophiques pour la population de Gaza.

Mardi 7 novembre 2023 - 1 mois de conflit

Actuellement, 1,5 million de personnes ont été déplacées de force. L'accès à l'eau potable est très limité et les réserves de nourriture à Gaza s'épuisent. Par conséquent, les familles ont du mal à se nourrir. En outre, aucun abri sûr n'est disponible - même les centres de réfugiés ont prévenu que leurs installations ne seraient pas épargnées par les hostilités.

 
En Israël, 1 400 personnes ont été tuées lors des premières attaques il y a un mois, tandis que plus de 240 sont toujours prisonnières après avoir été prises en otage et transférées à Gaza. Depuis le 7 octobre, des milliers de roquettes, de missiles et de mortiers ont été tirés sur Israël, et ces attaques se poursuivent encore aujourd'hui.

Le partenaire de Rode Kruis-Vlaanderen, le Comité international de la Croix-Rouge, a mobilisé 60 tonnes d'aide humanitaire, composée de fournitures médicales et d'équipements pour purifier 50 000 litres d'eau. Depuis le début de l'escalade du conflit, le Comité soutient les hôpitaux de Gaza et a récemment envoyé une équipe chirurgicale et d'autres experts pour renforcer les opérations de secours sur le terrain. En outre, ils ont apporté des kits médicaux pour traiter entre 1 000 et 5 000 personnes souffrant de blessures plus ou moins graves.


Le Magen David Adom (MDA)d'Israël a jusqu'à présent mobilisé 10 000 travailleurs humanitaires et soigné plus de 3 000 patients le mois dernier. En tant que principal fournisseur de produits sanguins dans le pays, il a déjà collecté et fourni plus de 47 000 unités de sang.

 

Le Croix-Rouge palestinien (CRP) a traité 1 876 patients dans les deux hôpitaux qu'il gère à Gaza. Grâce à son service d'ambulances, il a prodigué des soins à 10 726 personnes à Gaza et en Cisjordanie. Des milliers de personnes ont trouvé refuge dans ses hôpitaux et ses bureaux, et le Croix-Rouge palestinien est parvenu jusqu'à présent à fournir des secours de première nécessité à plus de 60 000 personnes.

 

Samedi 4 novembre 2023 - Rapatriement de 20 Belges

Les postes frontières de Gaza sont hermétiquement fermés depuis plusieurs semaines. Le mercredi 1er novembre, un accord a été conclu entre l'Égypte, Israël et le Hamas. Les premières personnes munies de passeports étrangers ont ainsi pu quitter la bande de Gaza par le poste frontière de Rafah, en Égypte.

Samedi soir, les 20 premiers Belges se sont envolés d'Égypte pour Eindhoven avec les Néerlandais évacués. De là, ils ont été transférés en bus à l'hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, où ils ont été accueillis par des bénévoles de Rode Kruis-Vlaanderen. La ministre des affaires étrangères Hadja
Lahbib (MR) était également présente.

Walter Wybauw a coordonné le rapatriement des Belges et, avec ses collègues, a recensé les besoins psychosociaux, médicaux, matériels et financiers : "Il est clair qu'il y a un grand besoin de conseils psychologiques. Les histoires d'horreur se succèdent. Ce qui m'a également frappé, ce sont les lésions auditives causées par les explosions".

Lire son témoignage ici

Vendredi 3 novembre 2023 - Attaque ambulance Croissant Rouge Palestinien

Une ambulance du Croix-Rouge palestinien a été touchée devant l'hôpital Al-Shifa à Gaza. Bien que cet incident n'ait fait aucune victime, plusieurs ambulanciers et travailleurs des services d'urgence ont perdu la vie en Israël et à Gaza au cours du mois dernier.

Jeudi 2 novembre 2023 - Des soins médicaux supplémentaires autorisés en Égypte

Mohammad Abu Musabah, directeur des services médicaux d'urgence dans la bande de Gaza, a confirmé que les victimes avaient été autorisées à quitter la bande de Gaza pour être soignées en Égypte. Le Croix-Rouge palestinien travaille activement au transfert, notamment par la frontière de Rafah.

Ils espèrent sincèrement que les autres blessés seront également autorisés à se faire soigner rapidement, compte tenu de la détérioration des conditions sanitaires dans leurs hôpitaux.

Lundi 30 octobre 2023 - Ordre d'évacuation de l'hôpital Al-Quds impossible

Dimanche 29 octobre, le Croix-Rouge palestinien a reçu l'ordre d'évacuer immédiatement l'hôpital Al-Quds. L'hôpital est situé à Tal Al Hawa, un quartier de la ville de Gaza (nord de Gaza). Des centaines de patients y sont encore soignés et environ 12 000 civils s'y abritent des bombardements. L'évacuation de l'hôpital est irréalisable en raison de l'importance des besoins médicaux des patients.

Le 14 octobre, le Croix-Rouge palestinien a déjà publié une déclaration sur l'impossibilité d'évacuer l'hôpital Al-Quds. Au total, au moins 400 personnes se trouvent dans l'hôpital et ont besoin de soins médicaux. Il s'agit notamment de patients en soins intensifs sous assistance respiratoire et de bébés en couveuse.

Depuis dimanche, plusieurs attentats à la bombe ont eu lieu dans les environs immédiats de l'hôpital. Ces bombardements, combinés à la pénurie de carburant et de médicaments, font qu'il est extrêmement difficile pour les services médicaux de fournir des soins adéquats. Cependant, le droit humanitaire international impose le libre transit des fournitures hospitalières. D'autres hôpitaux de Gaza connaissent également ces problèmes.

La Croix-Rouge appelle au respect du droit international humanitaire et à la protection des civils tant en Israël que dans les territoires palestiniens occupés. La Croix-Rouge de Flandre soutient l'appel du Croix-Rouge palestinien à garantir la protection de l'hôpital Al-Quds et, par extension, de tous les autres hôpitaux, ainsi qu'à déployer des efforts supplémentaires pour acheminer l'aide humanitaire nécessaire aux habitants de Gaza.

Vendredi 27 octobre 2023 - Arrivée des experts et des marchandises

Dix experts du Comité international de la Croix-Rouge, dont une équipe chirurgicale, sont arrivés à Gaza, ainsi que six camions transportant des équipements médicaux essentiels et du matériel de traitement de l'eau.

Cette aide humanitaire est un petit soulagement pour le moment, mais elle n'est pas suffisante. Notre équipe chirurgicale et nos fournitures médicales contribueront à soulager la pression extrême qui pèse sur le personnel de santé à Gaza, mais un accès humanitaire sûr et durable est nécessaire de toute urgence. Cette catastrophe humanitaire s'aggrave d'heure en heure.

Mercredi 25 octobre 2023 - Appel à la poursuite du soutien aux victimes

Rode Kruis-Vlaanderen n'a collecté à ce jour que 9 000 euros pour l'aide humanitaire suite à l'escalade du conflit au Moyen-Orient. Et ce, alors que les besoins des victimes sur le terrain sont énormes. L'organisation parle d'ailleurs d'une des plus grandes crises humanitaires de l'histoire récente.

"Le soutien financier que nous recevons pour aider les victimes sur le terrain contraste fortement avec les besoins importants sur le terrain", a déclaré Sofie De Jaeger, directrice de Coopération Internationale de Rode Kruis-Vlaanderen. "Nous comprenons qu'il y a déjà eu de nombreuses crises humanitaires au cours des deux dernières années et que les gens ont déjà offert beaucoup de soutien avant cela. Mais les victimes du Moyen-Orient ont plus que jamais besoin de notre aide".

Lire l'intégralité du communiqué de presse ici

Samedi 21 octobre 2023 - Points lumineux

Depuis le 9 octobre, la bande de Gaza est complètement coupée des marchandises, du trafic, du carburant, de la nourriture, de l'eau et de l'électricité. Le mercredi 11 octobre, la seule centrale électrique de la bande de Gaza a également été fermée. Sans électricité, les hôpitaux ne peuvent pas continuer à fonctionner, ce qui présente des risques pour de nombreux patients, notamment les nouveau-nés en couveuse et les personnes âgées dépendantes de l'oxygène.

Un convoi d'aide atteint Gaza

Le samedi 21/10, nous avons eu la bonne nouvelle qu'un convoi de 20 camions du Croix-Rouge Egyptien a été autorisé à franchir la frontière de Gaza pour livrer des biens de première nécessité au Croix-Rouge Palestinien, qui les distribuera ensuite à la population. Cependant, les besoins humanitaires sont énormes et les marchandises livrées sont à peine suffisantes pour le moment. Un deuxième et un troisième convoi ont également franchi la frontière entre-temps, et l'on espère que davantage d'aide pourra être acheminée à Gaza dans les jours et les semaines à venir.


Notre partenaire, le CICR ( Comité international de la Croix-Rouge ), fournit également aux hôpitaux des équipements indispensables et soutient le secteur de l'eau en fournissant du carburant, des capacités logistiques et des solutions énergétiques pour les usines de traitement de l'eau, ce qui pourrait permettre à 250 000 personnes d'avoir accès à l'eau potable.

  

Libération des otages

Le 20 octobre, nous avons reçu la nouvelle encourageante de la libération de deux otages détenus à Gaza. Le site Comité international de la Croix-Rouge a contribué à cette libération en transportant les otages de Gaza en Israël, soulignant ainsi l'impact concret de notre rôle d'acteur neutre entre les parties belligérantes. D'autres actions humanitaires de ce type sont nécessaires de toute urgence pour que davantage de familles puissent être réunies. De nombreuses personnes attendent toujours désespérément des nouvelles de leurs proches. La communauté de la Croix-Rouge continue d'appeler à la libération immédiate de tous les otages et à ce que les deux parties respectent le droit humanitaire international.   

 

Vendredi 13 octobre 2023 - Podcast sur le droit international humanitaire

Israël a demandé aux civils du nord de la bande de Gaza de quitter les lieux dans les 24 heures. Que dit le droit international humanitaire à ce sujet ? Notre collègue Marijke Peys l'explique dans le podcast "Het Kwartier" de VRT NWS (à partir de 3m10).

Écouter ici

Mercredi 11 octobre 2023 - #NotATarget

Cinq travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge et du Croix-Rouge ont été tués en Israël et dans la bande de Gaza.

Les travailleurs humanitaires ne devraient jamais être une cible.

Mardi 10 octobre 2023 - Rode Kruis-Vlaanderen fait un don de 100 000 euros provenant du fonds d'aide d'urgence avec effet immédiat

Rode Kruis-Vlaanderen fait immédiatement un don de 100 000 euros provenant du Fonds d'aide d'urgence pour un soutien humanitaire à la violence en Israël et dans les territoires occupés. L'argent sera utilisé pour aider les plus vulnérables en soutenant, entre autres, les hôpitaux sur le terrain. Les Flamands qui souhaitent également contribuer financièrement peuvent le faire via le numéro de compte BE53 0000 0000 5353 en mentionnant"conflit Moyen-Orient", ou simplement en ligne via ce site web.


La situation en Israël et dans les territoires occupés est préoccupante : plus de 1 200 personnes ont déjà été tuées et des milliers d'autres blessées. Les infrastructures essentielles telles que l'approvisionnement en eau et en énergie sont sous pression. La nourriture et les médicaments sont rares. De plus, de nombreuses routes sont endommagées ou inaccessibles, ce qui rend l'accès des ambulances difficile. C'est pourquoi Rode Kruis-Vlaanderen débloque immédiatement 100 000 euros du fonds d'aide d'urgence.

"L'argent sera déployé par l'intermédiaire de la Croix-Rouge internationale, qui est active sur le terrain dans toutes les régions. Elle se concentre actuellement sur les besoins les plus urgents des victimes les plus vulnérables. Dans un premier temps, il s'agit principalement d'assistance médicale. Par exemple, ils fournissent des lits et des brancards et apportent un soutien général aux hôpitaux. De plus, le besoin d'aide humanitaire ne fera qu'augmenter dans les jours, les semaines et les mois à venir. En effet, de nombreux signes indiquent que le conflit va encore s'aggraver". Sofie De Jaeger, directrice Coopération Internationale de Rode Kruis-Vlaanderen

Crédit photo Ahmad gharabli - AFP

Maandag 9 oktober 2023 - Zeven vragen over neutraal blijven tijdens een oorlog

Avez-vous aussi remarqué que vous voyez à la télévision des images d'une violence terrible pendant une guerre, et que vous entendez ensuite que le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croix-Rouge rend visite aux dirigeants des parties belligérantes. Pourquoi continuez-vous à parler à tout le monde ? Et pourquoi ne demandez-vous jamais aux parties de rendre des comptes ? À ces questions compréhensibles (et à cinq autres), nous apportons des réponses compréhensibles.

Lire les réponses aux 7 questions les plus fréquemment posées ici